CARICATURE DE STEPHANE BERN

Un sourire qui invite à l’Histoire


Cette caricature est réalisée au crayon de couleur sur papier dessin, de manière traditionnelle, sans outil informatique. Elle a été travaillée à partir de plusieurs photos actuelles prises dans la presse.

Le sourire illumine cette caricature, les pommettes se gonflent de plaisir. D’ailleurs s’agit-il d’un sourire ou d’un rire? Stéphane Bern semble toujours de bonne humeur et les vidéos postées sur YouTube se régalent de son fou rire. En présentant sa nouvelle émission Code Promo, il a dit au magazine Figaro: «J’avais envie de rire à la télévision, ce que je fais tous les jours à la radio». Il aime aussi pratiquer l’autodérision. Et sans doute s’amusera-t-il de cette caricature, si elle parvient jusqu’à lui. Il affirme faire son travail sérieusement mais… sans se prendre au sérieux.

La coiffure de Stéphane Bern a beaucoup varié depuis les vingt dernières années, passant progressivement d’une coupe très sage à des bouclettes très souples. Il avoue lui-même s’être en quelque sorte libéré peu à peu, passant de vieux à 20 ans et jeune à 40. C’est d’ailleurs de cette manière que les caricaturistes prennent plaisir à le dessiner aujourd’hui. Le look du personnage s’en est trouvé rajeuni.

Le regard s’étonne au point que l’amande de ses yeux en relève les sourcils. Et des ondes de bonheur se propagent vers l’extérieur du visage. L’émerveillement est à son comble. En effet, Stéphane Bern se définit comme un Historien Gourmand, toujours en quête, jamais rassasié.

Une fraise orne le cou de ce passionné d’histoire. Notre caricaturiste ne pouvait choisir meilleur symbole pour celui qui vient d’écrire le livre La Renaissance. C’est à cette époque en effet qu’apparaît ce col dans les tenues vestimentaires. Un autre caricaturiste Etienne Olivry le coiffait d’une couronne en 2010. Son émission si célèbre Secrets d’Histoire peut captiver jusque trois millions de téléspectateurs. Cette passion lui viendrait de son grand-père qui lui racontait les réseaux des Résistants durant la guerre.

Le cou étroit qui supporte la tête fait penser à une colonne s’érigeant au-dessus d’un chapiteau. Cet élément de la caricature donne au personnage un caractère glorieux. Il est vrai qu’il opère sur bien des fronts en tant que journaliste, animateur de radio, présentateur de télévision et écrivain. Toujours à la recherche de nouvelles idées, il brille par son dynamisme.

De cette hauteur, il peut répondre sereinement aux critiques qui essaient de l’atteindre. On reproche à Monsieur Patrimoine de ne pas avoir fait d’études d’Histoire. Il avoue que les quelques cours pris en amphi ont bien failli le faire mourir d’ennui. « Je me suis dit qu’on allait me dégoûter de ma passion » dit-il à Ouest-France en octobre 2017. Et il tance ses adversaires dans un article du Parisien du 23 septembre 2017: «Sincèrement, je crois avoir fait d’avantage pour le patrimoine que ceux qui me critiquent. et j’espère avoir moins d’œillères qu’eux.»
Certains parlent de sa préciosité, de son allure de dandy et c’est vrai que le caricaturiste l’a bien soigné. Mais cet aspect du personnage révèle en fait la culture et le raffinement qui font partie intégrante de sa personnalité. «Cette préciosité, pardon, mais elle est consubstantielle à ma personne» dit-il à Ouest-France en 2017.

Avant les fêtes de Noël, sur France 2, il animera une émission Un soir de fête à Venise, entouré de nombreux artistes. Gageons que cette émission nous réservera bien des surprises dans une ambiance d’humour, beaucoup de faste et une belle histoire comme il sait si bien les raconter.

Lilou Pluenn


caricature de Stéphane Bern, présentateur de télévision et journaliste

Retrouvez d’autres caricatures de célébrités en retournant à cette page.