CARICATURE DE CLAIRE CHAZAL

« L’art nous écarte de l’abîme, le beau participe à nous sauver.» Claire Chazal au Pèlerin le 30 mars 2016.


Cette caricature réalisée sur toile en 2007, à la peinture acrylique, se veut une recherche plus approfondie dans le rendu de traits fins et délicats. Claire Chazal apparaît pour les médias comme une journaliste d’un grand raffinement, incarnant une beauté classique, une élégance française de grande classe. Les contours du visage sont lissés de manière douce et précise grâce au pinceau. Le dessin des lèvres fixe la grâce du sourire jusqu’aux derniers traits de la commissure. Le timbre de sa voix douce ajoute à son charme mais cela, la caricature ne peut le montrer… L’épaisseur des sourcils se travaille de manière esthétique: plus dense au départ du nez en s’amincissant vers les tempes de façon parfaite. Le nez, si souvent retravaillé dans une caricature, échappe ici à toute critique. La couleur noisette des yeux se marie à la teinte de ses cheveux. La coiffure dans un carré dégradé offre l’image d’une personne disciplinée. Les pommettes, quelque peu exagérées, veulent donner une expression enfantine à cette journaliste, qui cherche à garder les signes de la jeunesse.

Dans cette caricature, il faut retenir l’importance du front bien dégagé, d’autant plus qu’il capte la lumière. C’est grâce à son intelligence et sa ténacité que Claire Chazal a été promue au rang qu’elle occupe aujourd’hui. Diplômée de HEC et d’un DEA d’économie, elle se dirige ensuite vers le journalisme, tout d’abord dans la presse écrite. Ensuite, elle entre à la télévision, à Antenne 2 en 1988, puis à TF1 de 1991 à fin 2015. Ce ne fut pas toujours un parcours facile. « Sur le plan professionnel, j’ai dû me battre pour occuper des postes à responsabilités. Sur le plan personnel, j’ai lutté pour être une femme autonome dans un monde pas toujours prêt à l’accepter.», dit-elle à Purepeople en 2013. Après son éviction brutale de TF 1, elle assure aujourd’hui avoir tourné la page rapidement, ce qui prouve une capacité d’adaptation remarquable. Présentatrice du magazine culturel « Entrée libre » sur France 5 depuis janvier 2016, elle sera plus libre d’exprimer ses opinions, de choisir le thème de ses reportages dans les domaines variés de la danse, du théâtre, du cinéma.

Les dégradés de bleus qui dominent la toile, en arrière-plan de la caricature, accentuent la luminosité du visage. Le bleu clair peut être une couleur froide, qui représente l’eau, l’espace. Il montre le caractère paisible, réservé. Le bleu vif apporte une force, un dynamisme. Certains pensent qu’il manque à la présentatrice une chaleur humaine. Il est vrai qu’une journaliste de talent ne peut pas se laisser aller à la fantaisie, aux suppositions ou à l’imaginaire. De plus, le milieu qui a bercé son enfance ne l’aurait pas permis. Claire Chazal, née en 1956 à Thiers, est éduquée dans une famille enseignante, pour qui la réussite scolaire est primordiale. Le sens de l’effort et de la discipline, elle l’a acquis également dans la danse classique, qu’elle a pratiquée toute sa vie. La véritable Claire Chazal cache ses émotions derrière la présentatrice. Elle observe la même discrétion sur sa vie privée. Et pourtant, son parcours ne fut pas des plus faciles. En 1995  Claire Chazal donne naissance à un fils François, dont le père est Patrick Poivre D’Arvor. En 2000, elle se marie avec Xavier Couture, dont elle divorce en 2003. Ensuite elle va vivre avec l’acteur Philippe Torreton, puis Arnaud Lemaire, duquel elle se sépare en 2015.

Pour conclure sur l’impression d’ensemble, que dégage cette caricature, on pourrait retenir les propos élogieux de Yves Jaeglé pour le journal « la Parisienne » en septembre 2015 : «  Tolérance, douceur, bienveillance et respect de la différence ».

Lilou Pluenn

caricature de Claire Chazal

Si cette caricature vous a plu, vous pouvez trouver d’autres articles en vous rendant à la page des célébrités.